Communauté 
du Coeur eucharistique de Jésus

+ 33 953 807 630

info@coeureucharistique.org

14, Route de Lyon

25720 Beure (France)

@2018  Société du Coeur eucharistique

Pour nous écrire

  • Grey Facebook Icon

​​​​​​​Neuvaine de prière pour préparer la

Fête de l'Assomption de la Vierge Marie

6 au 14 Août

 

Au pied de la croix, Jésus nous a donné sa mère. Marie ne pouvait pas assumer son rôle de mère de tous les chrétiens de son vivant. La Vierge Marie a cherché et trouvé Dieu. Montée auprès de son Fils, Marie est glorifiée dans sa nature humaine ; étant élevée au ciel dans sa gloire eucharistique, elle est définitivement unie à son Fils. Son Assomption est le triomphe de cette intimité avec le Christ Jésus. Ce privilège est accordé à Marie pour la sanctification de toute l’humanité. Nous reconnaissons en elle la Mère de l’Eglise. Ainsi, Marie peut désormais dominer toutes les situations terrestres et s’intéresser à la vie de l’Eglise et de chacun de ses enfants. Elle nous invite à découvrir et à reconnaître dans l’Evangile et dans la vie Jésus qui nous attire à lui ; il est la Résurrection et la vie, la vérité qui nous rend libres. Nous aussi dès cette vie, nous pouvons vivre de plus en plus unis au Christ,  et entrer dans son mystère par la foi. 

Notre guide sur le chemin de l’amour

 

Jésus-Christ est plein de grâce et de vérité. A Marie qui a mis toute sa confiance dans le Seigneur, a été accordée cette plénitude de grâce pour nous. Son Fils, notre Seigneur Jésus-Christ nous donne les yeux de la foi pour regarder Marie dans le mystère de la grâce qu’elle a reçue. En elle, se vérifient deux béatitudes :

 

  • « Heureuse celle qui a cru »

  • « Heureux les pauvres »

 

Dans sa pauvreté, Marie a cru au message de l’ange. Nous contemplons le mystère de l’immense amour de Dieu qui a voulu faire triompher dans le monde la puissance de la grâce. Elle est notre mère. C’est le don suprême que le Christ Jésus nous a fait du haut de la croix. C’est pour notre bonheur que la Vierge Marie  nous ouvre son cœur maternel. Elle accueille nos sollicitations. Nous pouvons entendre ces mots dans notre cœur et les laisser pénétrer jusqu’au fond de nous-mêmes. Ces mots résonnent en nous  et s’impriment dans notre mémoire et dans toute notre vie. Nous trouverons en Marie une mère idéale pour nous révéler l’amour joyeux.

Toi qui es fatigué, opprimé, tu peux décharger ton cœur ; ne cherche pas à ensevelir en toi tes soucis, ta misère intime. Marie est toujours là pour t’écouter  et partager tes émotions. Tu peux tout lui dire  car elle te comprend dans toutes tes situations, toutes tes difficultés. Quand tu as besoin de parler,  car tu ne peux porter seul le poids des événements de ta vie,  sache que Marie est proche de toi avec toute son affection. 

Tu peux lui confier tout ce que tu gardes en toi, elle t’ouvrira son cœur bon et compatissant. 

Marie  nous aime tous et chacun comme son Fils. Elle connaît  les difficultés de notre entente mutuelle, elle nous aide à les surmonter, à grandir et à progresser. Au pied de la croix, le cœur de Marie était rempli de pardon pour ceux qui crucifiaient son Fils. La Vierge Marie prie pour nous ; elle est la mère du miracle, et la sainteté des malades. Par sa prière elle a obtenu la première révélation du pouvoir divin du Sauveur. Par son intercession, elle nous procure de nombreuses faveurs.

Marie est la mère d’un miracle qui ne cesse de s’opérer : celui de la grâce divine qui s’empare de notre cœur. Marie ne peut résister au cri de ses enfants, à leurs supplications. Elle nous offre son secours dans les épreuves, dans les peines. Son cœur est largement ouvert à toutes nos détresses. Elle partage avec nous nos douleurs, nos préoccupations. Marie comprend notre peine et veut la soulager. Elle ne peut pas nous laisser en proie à nos épreuves. Quand nous sommes tendus, angoissés, rongés par l’inquiétude, impuissants à résoudre les difficultés qui se posent à nous,  Marie ne cesse de répéter à chacun de nous ce que l’ange lui avait dit : « Ne crains pas, tu as trouvé grâce, le Seigneur est avec toi ». 

 

Oui, le Seigneur Jésus-Christ est avec nous, tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Il nous envoie des signes de sa toute-puissance et de sa bienveillance. Marie nous aide à trouver le visage de son Fils en chacun de ceux que le Christ Jésus a rachetés. Le Seigneur se révèle à nous aussi dans celui qui a faim, celui  qui a soif,  dans l’étranger qui cherche un accueil, un refuge, dans celui qui vient frapper à notre porte. Il nous fait signe à travers les douleurs du corps et du cœur des malades, de tous les éprouvés, de ceux qui gémissent. Que de signes ! Le Seigneur veut nous en faire davantage surtout si nous le lui demandons. Il ne s’agit pas  d’obtenir de multiples prodiges mais de sentir au plus profond de notre cœur, le besoin d’un Sauveur pour nous et pour le monde  à sauver. Ainsi, en accueillant le message essentiel, nous pourrons en vivre de plus en plus intimement et le communiquer à d’autres.

Marie reste accessible à chacun :  sa mission est d’augmenter en nous la vie de la grâce, de faire naître et croître en nous la vie du Christ. Elle stimule notre effort de progrès quotidien ; nous pouvons l’invoquer en toutes circonstances. Son cœur maternel est un reflet incandescent caché dans le cœur de Dieu. Nous pouvons librement exprimer nos requêtes, décharger notre fardeau, notre cœur de tout ce qui l’opprime. Ceux que nous aimons, pour qui nous espérons la santé du corps, du cœur et de l’esprit, Marie les aime d’un amour plus fort que le nôtre, ce sont ses enfants. Nous pouvons aussi confier à Marie tous ceux que nous aimons, tous ceux qui nous causent  des soucis par leur mode de vie, par les dangers qu’ils courent.

En recourant à Marie, nous pouvons dépasser toute mélancolie. Nous pouvons l’invoquer, l’implorer pour la paix des consciences et la paix des nations : qu’il n’y ait plus de guerre. 

Jean-Claude